Milford Sound

Le 16 février, en route pour Milford Sound après une nuit passée à Manapouri.

Alors que nous étions à 15 km de l’arrivée, la jauge de température du moteur a grimpé dangereusement, un bruit suspect se fait entendre… Nous nous arrêtons immédiatement. Une surchauffe moteur, génial ! Nous attendons que la voiture refroidisse, Jérémy remet de l’eau dans le vase d’expansion… Et nous rebroussons chemin lentement jusqu’à Manapouri, où nous allons voir un garagiste.

3 jours plus tard et le portefeuille bien allégé, nous faisons une deuxième tentative et arrivons cette fois-ci à bon port.

Le 20 février, nous voici donc embarqués sur un bateau pour visiter le Milford Sound. Nous avons choisi la compagnie Southern Discoveries, et pris la ‘Scenic Cruise’ de 9h du matin, pour 59$ par personne (moins 10% du prix, grâce à une réduction trouvée dans un magazine AA). Avec un buffet pour le petit déjeuner s’il vous plaît (on ne s’est pas privé sur les quantités !).

Le Milford Sound est un fjord. Son nom est incorrect, car un sound est en fait un large bras de mer ou d’océan, plus large qu’une baie, plus profond qu’un golfe, et plus large qu’un fjord, alors que Milford Sound est formé par l’action des glaciers.

Les parois des montagnes qui l’entourent atteignent par endroits plus de 1200 mètres de dénivelé, Mitre Peak culmine à 1692 mètres d’altitude.

Les Maori l’ont baptisé Piopiotahi, ‘L’endroit du Thrush chantant’ (une espèce d’oiseau aujourd’hui éteinte).

Le capitaine John Grono a découvert le sound en 1812 et l’a nommé en hommage à Milford Haven, sa terre natale du Pays de Galles. Le capitaine John Lord Stokes l’a plus tard renommé Milford Sound.

Le Milford Sound accueille entre 550000 et un million de touristes par an, en faisant ainsi l’un des lieux les plus visités de la Nouvelle-Zélande malgré la difficulté d’accès.

L’endroit est magnifique. Evidemment, il vaut mieux le visiter quand il fait beau, bien que sous la pluie le décor a certainement un côté mystique qui doit être intriguant.

Sur le retour, petit passage aux Mirror Lakes.

Laisser un commentaire