Arthur’s pass

Le 22 février, après les glaciers, nous nous sommes rendus au parc national d’Arthur’s Pass.

On y trouve de nombreux chemins de randonnée mais notre but n’était pas de marcher : nous voulions simplement voir des Kea parrots (‘Nestor Kéa’ ou ‘Kéa’ en français).

Le Kea parrot est un perroquet montagnard endémique de Nouvelle-Zélande (il est d’ailleurs le seul perroquet de montagne du monde). Il mesure une cinquantaine de centimètres, pèse entre 800 grammes et un kilo et a une envergure d’environ 90 centimètres. Il a une couleur verte, tendance olive.

En été, le kéa se nourrit principalement de graines, feuilles, bourgeons, fruits, fleurs, d’insectes et de vers. En automne, il mange les pousses et les feuilles dans les forêts de hêtres austraux. En hiver, il n’est pas contre un peu de viande, en particulier celle des moutons mérinos. C’est le seul perroquet carnivore connu.

Le Kea parrot est très curieux de nature et absolument pas timide. Dans les campings, des panneaux préconisent de faire attention à ses affaires sous peine qu’elles soient abimées voire volées par les perroquets.

Son caractère curieux et sa réputation de carnivore lui ont valu d’être chassé par l’homme : on estime à 150000 le nombre d’individus tués durant les 130 dernières années. L’espèce est protégée depuis 1970.

Nous avons pu en apercevoir au camping gratuit où nous avons passé la nuit. 4 d’entre eux ont passé un bon moment dans les arbres à côté de notre voiture. Ils sont descendus voir si par hasard il n’y avait pas quelque chose à manger qui traînait. Nous avons passé plusieurs heures à les regarder évoluer. Leur manière de se déplacer est très drôle, on dirait qu’ils font des pas chassés.

En tout cas, nous n’avons pas regretté de nous être déplacés pour cela, et nous avons même trouvé un nouveau surnom au Kea parrot : la racaille des perroquets.

Laisser un commentaire