Cairns – Des chauves-souris en plein jour et en ville

Vu que nous avons un peu de mal à faire des grasses mat’ ces derniers jours, nous sommes allés nous baigner au Lagoon de Cairns vers 8h du mat’. Bon, il faut avouer que l’eau était un peu fraîche (environ 24°C) mais quel plaisir de faire quelques longueurs avant d’attaquer une nouvelle journée.

Jérémy se sociabilise avec les australiens !
Jérémy se sociabilise avec les australiens !

En nous rendant au Lagoon, sur quoi tombons-nous ? Non pas une, non pas deux,  mais des centaines de chauves-souris « géantes » (1,5 m d’envergure) ! Elles roupillaient tranquillement après leur fiesta de la nuit. Intrigués par ces bestioles que l’on ne croise jamais en plein jour, nous nous sommes donc arrêtés pour faire quelques photos tout en évitant les déjections qui tombaient toutes les 30 secondes.

A part l’odeur, ce fût une agréable surprise de découvrir d’un peu plus près le seul mammifère volant (volant actif, à la différence des certains écureuils qui se laissent planer et sont dits volant passif).

Voici ce que le panneau explicatif indiquait :

IMG_8327

L’un des évènements les plus époustouflants des tropiques humides a lieu chaque soir à la bibliothèque de Cairns. Depuis des années, les renards volants à lunettes se sont installés dans ces gros arbres et au crépuscule des centaines, parfois des milliers, de ces chauves-souris quittent leur camp, tournoient dans le ciel. Pour un moment magique ces grosses chauves-souris s’alignent à l’horizon aussi loin que vous puissiez voir avant de disparaître silencieusement dans la nuit.

Savez-vous ce que nous sommes ?

Nous sommes des chauves-souris géantes, contrairement à des petites-chauves souris insectivores, nous sommes végétariens et nous nourrissons de nectar et de fruits. Nous n’utilisons pas de sonar ou d’écholocalisation, mais comptons sur notre excellente vision – essentielle pour la navigation et le forage – et notre bon odorat.

Les chauves-souris géantes comme nous se trouvent dans des zones tropicales partout dans le monde sauf en Europe et en Amérique du Nord et du Sud. L’Australie a une bonne diversité incluant cinq espèces de renards volants et trois espèces plus petites de ‘chauves-souris à fruits et à fleurs’.

Ca fait du beau monde !
Ca fait du beau monde !

Des forestiers volants

La nuit, elles se dispersent du camp et cherchent de la nourriture. Leur nourriture préférée est le nectar qu’elles lèchent sur des fleurs blanches ou pâles avec leurs longues langues, et transportent le pollen sur la fourrure de leurs nez pointus vers d’autres fleurs. Elles ne pollinisent pas seulement les fleurs sur de longues distances, elles distribuent également les graines en mangeant des fruits et en dispersant ces graines à travers leurs fientes. Comme elles peuvent voler sur de longues distances chaque nuit (jusqu’à 70 kilomètres), le pollen et les graines peuvent être transportés et distribués au travers des forêts des Tropiques Humides. Cela les rend vitales dans le maintien de la diversité et de la santé de l’écosystème.

Des animaux fêtards

Les renards volants à lunettes (pteropus conspicillatus), nommés comme cela en raison de leur fourrure pâle et distinctive sur leur dos et autour de leurs yeux, s’installent ensemblent à la lumière du jour au sommet des arbres de camps communs avec les mâles les plus âgés surveillant les alentours du camp et faisant attention à de potentiels prédateurs.

Un petit bain de soleil.
Un petit bain de soleil.

Dans le camp, ces chauves-souris passent beaucoup de temps à faire leur toilette, bronzer et bavarder avec leurs voisins, elles ont un système social complexe qui incluse plus de 20 sons différents pour communiquer. Ce sont des animaux très propres et relèvent même la tête, se suspendant à leurs pouces, pour déféquer. Ils ont des moments de sommeil très courts, s’enveloppant habituellement de leurs larges ailes (1 mètre et demi d’envergure). Durant le moment le plus chaud de la journée, ils secouent leurs ailent pour rester au frais.

Nous vous avons épargné la photo en pleine action ;)
Nous vous avons épargné la photo en pleine action 😉

La majorité des chauves-souris de ce camp de jour sont des renards volants à lunettes et leur nombre reste relativement constant durant l’année. Cependant, quelques petites chauves-souris rousses (Pteropus Scapulatus) s’installent aussi ici et se rassemblent parfois en grand nombre.

Espèce Menacée

Toutes les espèces sauvages natives d’Australie, incluant les renards volants, sont pleinement protégées. Le renard volant à lunettes est listé en tant qu’espèce ‘Vulnérable’ car un rapide déclin de leur nombre a récemment été observé, résultat de la déforestation et d’une baisse des sources de nourriture. De ce fait, ces grosses chauves-souris font face à des dangers grandissants en étant forcées à vivre en contact plus proche avec les humains.

Nées pour être sauvages

Elles s’accouplent en Mars/Avril et ont une gestation de six mois. Entre Octobre et Décembre, chaque femelle donne naissance à un seul petit. Le bébé bien développé, bien couvert de fourrure, est pris dans les ailes de sa mère et lové sous son bras, où il s’accroche à une de ses deux glandes mammaires. La mère portera son petit où qu’elle aille jusqu’à ce qu’il soit trop lourd, après quoi les jeunes sont laissés ensemble la nuit dans une crèche.

Avec son nouveau né !
Avec son nouveau né !

Laisser un commentaire