Début de séjour à Tahiti

Après avoir quitté Bali le mercredi 27 mai à 21h10, nous arrivons à Papeete (Tahiti) le mercredi 27 mai à 22h10. Et oui, nous avons passé la ligne de changement de date !

Nous sortons de l’avion, à l’aéroport des chanteurs et une danseuse sont là pour nous accueillir. Nous retrouvons Eline et Julian qui nous accueillent avec les fameux colliers de fleurs. Nous resterons chez eux jusqu’à notre départ pour Moorea le 5 juin (merci encore à eux !), île sur laquelle ils ont une très belle vue.

Eline et Julian nous ont emmené à la pendaison de crémaillère d’un couple d’amis à eux, où Lauriane a pu croiser une connaissance d’enfance, Damien, qu’elle n’avait pas vu depuis plus ou moins une quinzaine d’années ! Que le monde est petit…

Retrouvailles avec Damien, Les Saules en force !
Retrouvailles avec Damien, Les Saules en force !

Eline a emmené Lauriane au marché et à deux salons d’artisanat, ce qui a permis d’avoir une idée de ce qu’il se faisait comme bijoux (et oui, on est à Tahiti, s’il faut acheter des perles c’est maintenant !), des prix pratiqués et de comment choisir une perle.

Nous sommes allés tous les quatre à un salon d’art marquisien, où nous avons vu de l’artisanat mais aussi un spectacle de danse et de chant. C’était très sympa à regarder, beaucoup de chants guerriers, on avait l’impression d’y être.

Nous avons rencontré Annie qui, en ne connaissant qu’une personne en commun, a gentiment proposé de nous prêter son appartement à notre retour sur Tahiti. Annie nous a emmené faire le tour de l’île de Tahiti et de la presqu’île. Nous avons vu un tas de choses : grottes, jardins d’eau, belles vues… Et nous savons maintenant ce qu’il nous reste à voir lorsque nous reviendrons ! Nous avons mangé chez Loula et Rémy, un très bon restau que nous recommandons.

Jérémy a pu également voir le marché, les magasins de perles, etc. Nous avons pris nos tickets pour la soirée des lauréats du Heiva, un concours de danse et de chant annuel. Ce jour-là, Eline nous avait déposé en ville en allant au travail. Pour rentrer, nous avons pris le ‘truck’ (un bus quoi). Ce qui est marrant (ou pas selon votre cas), c’est qu’il n’y a pas d’horaires, donc aucun moyen de savoir si le bus va passer. Bref, on n’a pas attendu trop longtemps donc on a eu de la chance.

Bref, ce séjour nous aura permis de voir Eline et Julian, de prendre le temps de planifier ce que nous voulons faire sur les autres îles, et de nous reposer. Merci Eline, Julian et Annie pour votre aide précieuse.

Article précédent

Article suivant

Laisser un commentaire