Dernière semaine à Tahiti

Du 14 au 21 juillet, nous étions de retour sur Tahiti.

Grâce à Annie, la belle-maman de Danièle, une ancienne collègue de Lauriane, nous avons été hébergés dans un appartement proche du centre-ville et avions même une voiture à notre disposition.

Durant cette semaine, nous en avons profité pour faire nos derniers achats. Entre autres, du monoi et des perles de Tahiti bien sûr. Grâce à Marie-Hélène, une amie d’Annie qui a travaillé pour Robert Wan (l’empereur de la perle), nous avons fait de (très) bonnes affaires !

Nous avons visité le musée de la perle de Robert Wan (entrée et visite gratuite). On y découvre le processus de greffe (que nous avions déjà vu plusieurs fois en visitant des fermes perlières), des bijoux à des prix indécents, mais surtout la plus grosse perle de Tahiti d’un diamètre de 26 millimètres et pesant 8,6 grammes (selon le site officiel du musée) OU 22,5 millimètres et 16,1 grammes (selon le panneau indicatif au musée), allez savoir quelles informations sont correctes ; celle-ci est surnommée la ‘Robert Wan’.

Nous sommes allés au Heiva i Tahiti, un concours annuel de danse et de chant polynésiens. Nous avons assisté à la soirée du 17 juillet, la soirée des lauréats où les gagnants de chaque catégorie représentaient leur performance. Nous avons retrouvé Amandine et Nicolas, rencontrés à Rangiroa. C’était très impressionnant de voir tous ces danseurs sur scène. Nous avons eu de la chance car il ne s’est mis à pleuvoir que 5 minutes avant la fin. Malheureusement, les photos étaient interdites.

Le 18 juillet, Jérémy est allé se faire tatouer chez Etua Rai. Il a fait terminer son tatouage fait en Nouvelle-Zélande. Cela a coûté 15000 XPF (environ 125€). Et Lauriane a finalement eu une révélation et s’est aussi faite tatouer (5000 XPF, environ 42€). Nous sommes très contents de ces tatouages, Etua est très gentil, il travaille vite et très bien. Si vous voulez vous faire tatouer sur Tahiti, nous le recommandons chaudement (il est situé à Mahina).

Tatouages / Tattoos
Tatouages / Tattoos

Puis, l’après-midi, nous sommes allés au marae Arahurahu Paea avec Marie-Hélène et une amie à elle pour assister au spectacle ‘Te aroha Mamaia’ de la troupe Toakura (2000 XPF soit environ 17€). C’était très différent du Heiva. La troupe présentait sa vision de l’histoire et du culte des mamaia. L’histoire se situe au 19e siècle à Tahiti quand les mamaia, ces gardiens du culte polythéiste et des arts traditionnels, résistants au nouvel ordre imposé par les missionnaires protestants et persécutés, sont contraints de s’exiler au fond des vallées pour s’adonner à leurs pratiques. Cela raconte plus précisément l’histoire fictive de Tarafati, fils du grand prêtre Temoe, le chef d’un clan de mamaia reclus dans la vallée où se situe le marae Arahurahu. Tarafati a renié ses origines, son clan, son père, pour suivre la nouvelle religion, le christianisme. Puis, un jour inattendu, il se rend dans cette vallée, accompagné de son épouse, pour aller à la rencontre de son père Temoe. Là-bas, un drame se joue. On ne s’est pas ennuyé un seul instant, les danses étaient captivantes et les costumes magnifiques. Encore une fois, photos interdites.

Le 19 juillet, nous sommes allés faire un petit barbecue chez Damien, une connaissance d’enfance de Lauriane. C’était très sympa, nous avons bien mangé et bien ri !

Aujourd’hui, nous faisons nos sacs et passerons la soirée chez Eline et Julian, avant qu’ils nous déposent à l’aéroport pour que nous prenions notre vol pour l’île de Pâques, à 1h50 du matin !

Nous sommes désolés pour le manque de photos !

Article précédent

Laisser un commentaire