Fin du séjour à Sanur

Du 22 au 27 mai, nous étions de retour sur Sanur.

Nous avions prévu de passer quelques jours sur l’île de Nusa Lembongan du 21 au 26 mai, mais une fois arrivés là-bas, non seulement notre hôtel était très loin de valoir le prix que nous payions, mais surtout nous nous sommes aperçus que sans scooter, impossible de se déplacer à notre guise et aussi que niveau plages, on était loin de Gili Air…

Nous avons donc décidé de retourner sur Sanur dès le 22 mai. Audrey et Mathieu du Tropical Bali Hotel nous ont aidé à avancer notre retour et ont organisé le pick-up à notre hôtel de Lembongan (compris dans le prix de notre billet de bateau). Le 22 au matin, au moment de payer, ça a été toute une histoire : coupure d’électricité sur toute l’île, donc internet et la machine à carte de crédit ne fonctionnaient pas. L’employée souhaitait que nous ‘annulions’ notre réservation sur booking.com, puisque nous avions réservé par cet intermédiaire. Elle a tout de même mis une bonne heure à percuter qu’en allumant le générateur de secours, ça aiderait probablement. Une fois connectés sur le site, impossible de faire quoi que ce soit concernant cette réservation, ce que nous lui avons expliqué. Ayant un anglais approximatif, elle avait un peu de mal à comprendre. L’heure de notre pick-up dépassée et notre voiture n’étant toujours pas là, on lui a un peu mis la pression et on a fini par payer une seule nuit en liquide sur les quatre réservées. Notre voiture n’étant jamais venue, elle nous a tout de même aidé à nous rendre au port dans un petit bateau à fond de verre, pour 100 000 roupies (6,66€). Ca a été laborieux car le mec a eu du mal à démarrer son bateau, mais nous y sommes arrivés (cela nous aura aussi permis de voir que ce type de bateau est vraiment une grosse arnaque, on ne voit rien du tout). Bref, on a réussi à monter dans le bateau qui nous a ramené à Sanur.

Nos derniers jours auront principalement été ponctués de glandouille. Nous avons consacré un après-midi à nos achats de souvenirs.
L’avant-dernier jour, nous avons pris un chauffeur pour la demie-journée. Celui-ci nous a arrêté à La Poste à notre demande, puis nous nous sommes rendus au marché de Denpasar. Une fois sur place, Lauriane n’a pas le portefeuille et demande ce dernier à Jérémy pour le mettre dans son sac à main car il sera plus en sécurité que dans sa poche de short. Jérémy lui dit que c’est elle qui l’a, ce qui n’est pas le cas. Donc forcément, grosse panique… Nous retournons voir notre chauffeur, qui nous emmène à nouveau à La Poste. Jérémy doit avoir une bonne étoile, car le portefeuille était toujours là, soigneusement rangé par l’employé de La Poste, et rien ne manquait. Jérémy a donc voulu donner un pourboire de 50 000 roupies (3,33€, ce qui n’est pas mal du tout) à cet honnête employé, qui l’a catégoriquement refusé en remettant le billet dans le portefeuille. Suite à cette péripétie qui se termine bien, nous sommes retournés au marché de Denpasar, qui était très grand et où on trouve de tout. Nous n’avons pas acheté grand-chose mais la balade était sympathique.

Ensuite, nous sommes retournés au marché aux poissons de Jimbaran, que nous avions adoré au début de notre séjour. Nous avons pris la même chose, un red snapper (vivaneau rouge) de quasiment un kilo pour 70 000 roupies (4,66€) et un kilo de gambas pour 120 000 roupies (8€ – moins cher que la dernière fois). Nous sommes allés les faire cuire pour 20 000 roupies le kilo (1,33€). Cette fois-ci, nous étions armés de fourchettes et de serviettes. C’était toujours aussi délicieux et étions bien contents d’y être retournés !

Entre temps, Jérémy a fait une journée plongée avec 3 plongées sur Nusa Lembongan (Mangrove) et Nusa Penida (Manta Point et Crystal Bay), mais rien de fantastique à part les raies manta et une belle dérivante sur un jardin de corail sur Mangrove.

Le dernier jour soit le 27 mai, l’avion des parents de Lauriane décollant à 19h et le nôtre à 21h, nous sommes restés à l’hôtel un peu tard pour éviter d’attendre trop longtemps à l’aéroport.

Nous avons pris l’apéro avec Audrey et Mathieu et avons bien rigolé. L’apéro ayant été pas mal arrosé, arrivés à l’aéroport nous n’étions pas très frais ! Un grand merci à eux pour leur super accueil et leur gentillesse !

Article précédent

Article suivant

Laisser un commentaire