Hiva Oa

Du 8 au 14 juillet, nous étions sur Hiva Oa.

A notre arrivée, nous avons reçu un accueil très chaleureux : Gaëlle et Ani, deux personnes travaillant pour la pension, nous ont fait faire un tour en voiture tout en buvant l’apéro. Nous sommes directement allés sur les tombes de Paul Gauguin et Jacques Brel, et nous sommes arrêtés à différents points de vue. Le soir, nous avons continué l’apéro, Jérémy a joué à la pétanque et ne s’est pas trop mal débrouillé (là-bas, ils ne rigolent pas avec ça, ils ont du niveau !).

Le lendemain matin, crampes au ventre pour Lauriane, la Hinano c’est déjà pas bon, mais clairement il ne faut pas en boire beaucoup ! Du coup, après, Ani nous a emmené refaire un petit tour, nous avons mangé aux baraques, puis sommes allés visiter les musées Gauguin (600 XPF soit 5€) et Brel (500 XPF soit 4,20€). Bon, soyons honnêtes, Gauguin c’est… spécial. On n’a pas grand chose à dire à ce sujet. Le hangar où se trouve Jojo, l’avion de Jacques Brel, était plutôt sympa. On en a appris plus sur sa vie aux Marquises.

Le vendredi 10 juillet, 2e round de tatouage marquisien pour Jérémy chez Piu (Louis Bonno). Il a fini le tatouage commencé sur Nuku Hiva.

2e tatouage marquisien / 2nd marquesan tattoo
2e tatouage marquisien / 2nd marquesan tattoo

Le samedi 11 juillet, nous avons fait une sortie avec Simone sur Tahuata, l’île aux artisans. Malheureusement, beaucoup d’artisans étaient en pèlerinage, nous n’avons donc visité qu’une dame chez elle mais qui n’avait pas beaucoup de choses, et le ‘fare’ artisanat où les objets étaient très chers. Après ça, nous nous sommes dirigés vers une plage, où nous avons dû sauter du bateau et nager pour mettre pied à terre. Ce qui n’était vraiment pas pratique pour Jérémy, qui s’était fait tatouer la veille (et oui, on évite l’eau de mer pendant un certain temps après un tatouage). Il y avait une planche de body board, il s’est donc aidé de ça pour garder son bras hors de l’eau. Nous avons déjeuné sur la plage et c’était délicieux. Au menu, entre autres choses, de la langouste. Les locaux avaient préparé une mixture qui faisait à la fois office de crème solaire et d’anti-nonos. Pour remonter sur le bateau, c’était tout un poème : mettre un pied sur le gouvernail, puis l’autre pied dans un minuscule trou, et enfin se hisser (quand on est grand, pas de souci, mais pour les personnes plus petites comme Lauriane, il fallait l’aide de quelqu’un à bord car les bras étaient trop courts !). Puis, retour au port. Le soir, couscous marquisien à la pension !

Le dimanche 12 juillet, nous avons fait le tour des vallées avec Simone. Nous sommes allés voir le plus grand tiki de Polynésie française au me’ae ‘I’ipona, à Puama’u (300 XPF soit 2,50€) ainsi que le tiki souriant au fond de la vallée de Punaei et des paysages sympas. Nous avons pu cueillir quelques fruits : papayes, clémentines, pamplemousses, citrons et caramboles !

Le lundi 13 juillet, nous devions faire une balade à cheval mais cela a malheureusement été annulé au dernier moment : comme il avait plu, le terrain était trop glissant et donc trop dangereux.

Le mardi 14 juillet, avant de partir, nous sommes allés voir le défilé du 14 juillet. Marquisiens en costumes traditionnels, cavaliers, militaires, pompiers, AS pétanque, AS surf… tout le monde était là ! Après, nous avons pu assister à une danse par les jeunes du Service Militaire Adapté, ainsi qu’à une danse marquisienne. Nous n’avons pas pu rester plus longtemps car nous devions prendre notre avion mais étions heureux d’avoir pu voir un bout.

Enfin, nous avons pris notre avion en milieu de journée pour retourner sur Tahiti.

Article précédent

Article suivant

Laisser un commentaire