Nuku Hiva

Du 4 au 8 juillet, nous étions sur Nuku Hiva.

Nuku Hiva est la plus grande île de l’archipel des Marquises.

Le jour de notre arrivée, Alvane de la pension Koku’u est venu nous chercher à l’aéroport. Le chemin pour la pension étant long, nous avons fait quelques arrêts et pris quelques photos pour se mettre dans l’ambiance. Le paysage est très différent des autres îles : une île haute sans lagon, des montagnes tombant à pic dans la mer… on se croirait un peu en Nouvelle-Zélande !

L’après-midi, nous sommes allés nous balader : visite du village, passage dans un ‘meae’ (équivalent de ‘marae’ en tahitien)… Nous voulions rentrer mais nous sommes trompés plusieurs fois de route, sommes retournés au port boire un verre avant de rentrer (par la bonne route). Le soir, spectacle de danse marquisienne. Pour l’occasion, la femme d’Alvane, Claudine, a fabriqué une couronne de fleurs à Lauriane.

Le lendemain, petite rando tranquille pour aller à la Baie Colette. Sous la chaleur, dur dur de monter, mais la marche n’étant pas très longue nous avons survécu. Bon, rien d’exceptionnel, nous avons fait le chemin retour et sommes rentrés à la pension.

Le lundi 6, nous avons fait une sortie pour aller à la cascade de Vaipo. Celle-ci mesure 350 mètres de haut et est la plus haute chute d’eau de Polynésie française. Elle se trouve au fond de la vallée d’Hakaui. Pour y aller avec Thierry notre guide, nous avons pris un bateau jusqu’à une baie, puis avons marché pendant 2h30-3h car nous discutions, Thierry nous racontait l’histoire, les légendes, etc. Nous sommes passés à travers d’anciens villages dans la forêt. Arrivés sur place, nous avons mangé en vitesse car les moustiques étaient de la partie, nous nous sommes fait attaquer malgré le produit répulsif appliqué généreusement. Au retour, nous avons rejoint la baie en seulement une heure et là, attaque de nonos (pour ceux qui connaissent les sandflies de Nouvelle-Zélande, ben c’est pareil). Puis nous avons repris le bateau afin de rentrer au port, et avons pu apercevoir des dizaines de raies manta qui venaient se nourrir de plancton à la surface.

Le mardi 7, Jérémy s’est fait tatouer le haut du bras droit. Il a un peu souffert mais tout va bien.

L’après-midi, Alvane nous a fait faire le tour des vallées, nous a montré beaucoup de coins sympas et nous a présenté une magnifique prestation de haka du cochon.

Mercredi 8 juillet, direction Hiva Oa, l’île d’adoption de Paul Gauguin et de Jacques Brel.

Article précédent

Article suivant

Laisser un commentaire